Victorieux à défaut de beau jeu...

Publié le par Juan

 

Au terme d’un match plutôt pauvre dans le jeu face à l’Estonie (2-0), la France vient de conclure sa campagne de préparation pour le prochain Euro en Pologne et en Ukraine. Si les Bleus n’ont pas brillé collectivement, la solution est finalement venue de ses talents individuels à l’image de la paire Ribéry-Benzema. En revanche, les lacunes défensives des hommes de Laurent Blanc inquiètent toujours autant…


Des Bleus dépendants de l’axe Munich-Madrird


Le match commence plutôt mal pour les français. En effet, alors que le début de la partie n’a été sifflé depuis moins d'une minute, voilà qu’Alou Diarra nous fait une "M’Vila" et touche terre sur son premier ballon. Plus costaud que le rennais, le grand gaillard marseillais se relève et reprend rapidement sa place. Au niveau du jeu, on se rencontre assez rapidement que la France va peiner pour contourner le bloc Estonien très compact. Alors forcément, s’il ne se passe rien devant, c’est à l’arrière qu’on jette un coup œil pour y trouver un peu d’animation. Pour cause, Rami et Mexès se battent pour être le premier à effectuer "LA" boulette qui entrainera l’ouverture du score adverse. Pas très rassurant tout ça...

 

À la pointe de l’attaque, Benzema se démène bien et propose de nombreuses solutions. C’est finalement sur un bon décalage du Madrilène, que « Francky » Ribéry perfore la défense adverse avant de trouver l’ouverture (25e). Avec trois buts en trois rencontres, le milieu de terrain Bavarois semble avoir retrouvé la confiance qui lui faisait tant défaut ces derniers mois en Bleus. Et cela se ressent dans son jeu, puisqu’il est l’un des seuls à trouver les ouvertures dans la défense Estonienne. Le numéro 10 des Bleus est lui aussi en très grande forme et il le prouve à la réception d’un corner, ce dernier enroule une frappe qui heurte les deux poteaux avant de glisser dans le but de Pareiko (38e). Il aura donc fallu deux exploits individuels pour débloquer le compteur français.

 

Une défense toujours aux aboies…


Au retour des vestiaires, la force de l’axe Munich-Madrid se confirme. Sur la première action tricolore de la seconde période, Ribéry et Benzema se retrouvent : le premier déborde côté droit, puis centre pour le second, qui crucifie le portier estonien du... talon (47e). L’ancien lyonnaise est aussi bon devant le but que dans le jeu : ses déviations, remises et autres une-deux aboutissent à chaque reprise sur des actions de jeu très intéressantes. Pour ce qui est du reste : c’est silence radio (ou presque) ! Et le turn-over intensif opéré lors de la seconde période, par Laurent Blanc, n’aura pas favorisé la qualité générale du jeu des Bleus - si ce n’est pas à-coups. En revanche, des joueurs comme Valbuena, très actif sur le front de l’attaque, ou encore Giroud, passeur sur le but de Ménez (90e+1), auront sans doute tapé dans l’œil du sélectionneur.

 

Sur le plan défensif, l’Equipe de France a confirmé ses grosses lacunes : trop souvent Rami et Mexès furent mis en difficultés malgré le peu d'actions offensives de la part des joueurs adverses. Ainsi, Laurent Koscielny a lui aussi marqué des points sur son entrée en jeu. Propre et « facile », le Gunner pourrait être la surprise du onze aligné par le « président » face à l’Angleterre.

 

Publié dans Les Restes de l'Euro

Commenter cet article

France-Uruguay 14/09/2017 14:30

et un France-Uruguay sous Domenech ? L'eau m'en vient à la bouche...

Pitt 10/12/2015 18:52

Je me souviens de ce match. Les Bleus n’avaient pas brillé, mais avaient fait l’essentiel. Aujourd’hui, sous l’ère Didier Deschamps, l’Équipe de France affiche un meilleur visage, tant en défense qu’en attaque.

Alex 07/06/2012 15:51

Les optimistes peuvent toujours parier jusqu'à demain sur une victoire de la France, et de manière génrerale sur tous les matchs de l'Euro, gros cadeaux à la clé pour les meilleurs parieurs :)
Magix (fabricant de logiciels multimédia: montage vidéo, retouche photo, musique etc...) propose un jeu sympa, le Bet Maker, qui permet de pronostiquer les résultats; pour les intéressés,
l'inscription n'est possible que jusqu'à demain (8 juin)!

lien direct:
http://bit.ly/JXm1pU

David 06/06/2012 15:02

France 4-0 Estonie, non pas 2-0 comme dis en introduction ;)